Abdoulaye Diouf Sarr : « nous ne pouvons pas fermer nos frontières au reste du monde »

ILLUSTRATION
ILLUSTRATION

 

A  22 cas testés positifs  au Coronavirus au Sénégal  le ministre de la santé Abdoulaye Diouf Sarr a été l’invité de l’émission grand jury sur la radio futur média. Au micro de notre confrère Babacar Fall le ministre de la santé et de l’action sociale a répondu à plusieurs questions plus qu’importantes aux yeux des sénégalais. Selon lui, le  Sénégal dans sa stratégie de lutte contre la propagation  du Coronavirus pourrait dans l’avenir avoir besoin de se réapprovisionner en médicaments, kits de prélèvement ou autres  matériels médicaux donc pour lui, l’heure n’est pas à la   fermeture  des portes Sénégal au reste du monde sous prétexte de les rouvrir en cas de besoin. Il affirme également que  l’institut pasteur et d’autres entités inclus dans cette stratégie de lutte  ont fait certaines  commandes et sont en attente de les recevoir dans un proche délai. Sur la question de la capacité du service des maladies infectieuses  de l’hôpital Fann  à faire face à cette pandémie, il a tenu à préciser que le service ne dispose pas de 12 lits mais plutôt 36 et AFFIRME que c’est le centre d’isolement qui était construit au temps d’Ebola qui compte  12 lits,  respectant ainsi les normes internationales. Il précise  que le service des maladies infectieuses se réadapte pour faire face  à la situation et seront ajoutés, les services du nouveau hôpital de Diamniadio avec 100 lits et 259 autres lits au niveau national. Il annonce aussi la mise à disposition du SAMU national à l’Etat  afin de faire face aux patients qui ne répondent pas au traitement symptomatiques et qui verseront  vers la détresse respiratoire. Avec le budget initial prévu par de le président de la république qui sera largement dépassé selon lui, les personnels de santé bénéficieront d’un renforcement des mesures de protection et d’une  prime de motivation pour saluer leurs persévérances face à cette maladie devenue l’ennemi de l’humanité  en ce moment numéro de l’humanité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here