Conditions de visite de Khalifa durcies : Idy porte-t-il la poisse à l’ex-maire de Dakar ?

C’est bien avant les Législatives de 2017, avec la mise en place de la coalition «Manko Taxawu Sénégal», composée du parti Rewmi, du Grand parti, ainsi que de plusieurs «frondeurs» du parti socialiste (Ps), dont la tête de liste le maire de Dakar d’alors, qu’Idrissa Seck ne cesse de rendre visite à Khalifa Sall à Rebeuss où il incarcéré. Cette visite relayée en grande pompe par les médias, ne semble guerre enchanter le pouvoir en place. Des mesures sont prises pour durcir les conditions de visite du socialiste. Auparavant, il lui était imposé de discuter avec ses visiteurs au parloir.

Idy porte-t-il la poisse à Khalifa…

La question mérite d’être posée. Car, depuis l’alliance politique stratégique entre le désormais ex-maire de Dakar et Idrissa Seck lors des élections Législatives, le leader du parti Rewmi ne passe pas des semaines sans aller rendre visite en prison, à son allié de «Manko Taxawu Sénégal».

Et selon certains observateurs, cette situation est à l’origine des mesures prises contre Khalifa Sall pour amoindrir ses chances de recevoir des visiteurs à tout va.

La première mesure prise allant dans le durcissement des conditions de sa visite, l’obligation pour Khalifa Sall de discuter avec ses visiteurs au parloir. Ce qu’il a catégoriquement refusé, ne voulant plus recevoir des visiteurs. Et «ce sont ses propres enfants qui ont fait les frais de cette décision», avait déclaré Moussa Taye, son conseiller politique.

A l’en croire : «ses enfants étaient à la prison pour lui rendre visite. Malheureusement, ils ont rebroussé chemin. Le maire est toujours resté sur sa position de ne pas discuter au parloir. Pourtant, ils voulaient voir leur papa, mais ils n’ont pas pu le faire. Ils sont rentrés dépités, meurtris», avait confié Mr Taye.

…Durcissement des conditions de visite…

C’est la deuxième mesure. La justice a durci récemment les conditions de visite à Khalifa Sall à la Mac de Rebeuss.

Dans une lettre signée par le Coordonnateur des Juges de l’Application des Peines datant du 11 février 2019, certains changements ont été apportés dans la procédure de délivrance des permis de visite.

Ainsi, tout demandeur est tenu de faire une demande adressée au Coordonnateur des Juges de l’Application des Peines, et ensuite préciser l’objet de la visite. Le visiteur est tenu de se présenter physiquement.

Les dépôts pour l’obtention du permis ont lieu les lundis et mardis et les retraits se font le jeudi et le vendredi. «Aucune dérogation n’est admise», prévient le Juge. En perspective de la présidentielle du 24 février dernier, le leader de Rewmi s’était rendu à Rebeuss où il a rencontré l’ancien maire de Dakar, Khalifa Sall, le lundi 28 janvier 2019, avant que ce dernier n’annonce en début février, précisément le 6, son soutien à la coalition «Idy2019».

Récemment, précisément lundi dernier, Idrissa Seck, candidat malheureux à la dernière présidentielle a rendu visite à Khalifa Sall. Cela intervient dans deux contextes : la défaite de la coalition «Idy2029» et l’appel lancé par le Ps aux anciens bannis du parti, dont Khalifa Sall.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here