Dagana va honorer son Excellent fils Makhtar Cissé ce 15 Octobre

Dagana va célébrer son excellent fils Makhtar Cissé, afin de l’offrir come modèle aux élèves, en particulier, et étudiants de la ville, voire du département qui porte le nom de cette ville du nord du Sénégal. Et la décision est prise par qui de droit ; à savoir le Collectif des directeurs d’établissement de la commune. L’évènement aura lieu ce samedi 15 octobre à Dagana, où sera l’honoré en compagnie d’une forte délégation. Un hommage bien mérité, parce que Mouhamadou Makhtar Cissé, actuel Directeur général de la Senelec, a été Directeur général des Douanes, ministre délégué chargé du Budget, puis Ministre Directeur de cabinet du Président de la République, Son Excellence Macky Sall. Des choix qui s’expliquent par son cursus exceptionnel. Car, M. Cissé, qui est passé par le Prytanée militaire de Saint-Louis et bien après à l’Ecole nationale de Magistrature, avait décroché son Brevet d’Inspecteur des Douanes, en tant que Major de sa promotion. En février 2002, il sortira, encore, comme major du concours d’entrée à l’Inspection générale d’Etat. C’est donc ce « commando » du Président Sall, qui a presque fini de vaincre les délestages au Sénégal pour la fourniture régulière d’une électricité de qualité, mérite bien d’être donné en exemple ; même aux jeunes du Sénégal, voire au-delà.

Contribution :

Makhatar Cissé, le « commando » du Président Macky, triomphe des délestages pour l’émergence ; Dagana l’honore pour son

Il était reproché à son prédécesseur à la Direction générale de la Société nationale d’électricité (Senelec), Pape Alé Dieng, un manque de respect de la valeur humaine,  une gestion décadente de la boîte, un népotisme dans le recrutement, un manque de personnel et d’équipement. Des travers dans lesquels Mouhamadou Makhtar Cissé ne pouvait pas et ne pourra jamais verser ; ceci, eu égard à son parcours exceptionnel durant ses humanités : C’est un ancien du Prytanée Militaire de Saint Louis, où il a obtenu son Brevet de Préparation Militaire Élémentaire, son Brevet de Préparation Militaire Supérieure, son Brevet de parachutiste et son Baccalauréat avec mention Assez Bien.

Ensuite, ce fut l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, où après une maîtrise en Sciences juridiques, option Droit des Affaires, il sera membre du barreau de Dakar, pendant deux ans, avant de réussir au concours d’entrée à l’Ecole d’administration et de magistrature (Enam), devenue (Ena). Après une formation de deux ans, il en sortira avec le Brevet d’Inspecteur des Douanes, en tant que Major de sa promotion. Il sera ainsi, durant une dizaine d’années, Formateur en Economie douanière et Technique du commerce international.
Pendant cinq bonnes années, il a été tour à tour Vérificateur au Bureau des Douanes de Port Sud, assistant du Coordonnateur général de la Direction des Douanes ; cumulativement avec ses fonctions de chargé de l’intérim du Chef du Bureau des Affaires Juridiques et du Contentieux, chargé des poursuites au Barreau des Enquêtes et du Contentieux de la Direction du Renseignement et de la lutte contre la Fraude. Monsieur Makhtar Cissé sera ensuite nommé Directeur de Cabinet du Ministre de la Pêche du gouvernement du Sénégal. A partir de février 2002, il sortira, encore, comme major du concours d’entrée à l’Inspection générale d’Etat. Il ira ainsi servir à la Présidence de la République pendant huit ans. Patriote à la tête bien pleine, un 24 Décembre 2009, Monsieur Cissé sera nommé Directeur général des Douanes du Sénégal. Un poste bien mérité. Car, Monsieur Mouhamadou Makhtar Cissé est également titulaire d’un DEA en Droit privé, d’un DEA en science politique et d’un Master en Finance et Gestion publique.

Connaissant son parcours élogieux et exceptionnel, Son Excellence Monsieur Macky Sall, élu Président de la République du Sénégal en mars 2012, ne tardera pas à nommer ce Chevalier de l’ordre national du mérite sénégalais Ministre délégué chargé du Budget. Un département que Monsieur Cissé assainira et mettra en orbite pour l’émergence du Sénégal. Ce qui amènera le Chef de l’Etat Macky Sall, content du travail abattu, à l’appeler à ses côtés en tant que Directeur de cabinet du Président de la République, avec rang de ministre.

Mais du fait des délestages qui persistaient et qui avaient débouché dans des « émeutes de l’électricité » sous l’ancien régime, le Président Sall se résoudra à envoyer son « commando » de choc au front, pour mettre fin au mal qui paralysait les activités des ménages, artisans et employeurs. Sans énergie stable, l’émergence ne peut que demeurer un impossible rêve. Le Président Sall, qui le comprend fort bien, a vu juste. Car, son « commando » triomphera d’un blackout qu’avait connu le réseau électrique, un lundi vers 3 heures du matin. Depuis, les coupures de courant, qui se raréfient de plus en plus, ne durent plus que quelques minutes. Avant lui, elles s’étalaient sur de longues heures, voire des jours. Bientôt, le « commando » les rangera près de la hache de guerre et du rouet. M. Cissé, qui ne se réalise que dans le travail et face aux défis, a fini d’humaniser la Senelec, dont il a soigné la gestion. Il a aussi relevé le niveau du personnel, en quantité et qualité, par une politique de recrutement transparente. Il fera plus et mieux dans ce domaine, annoncent ses collaborateurs. Pour assurer une fourniture ininterrompue de l’électricité à travers tout le Sénégal, M. Cissé entend continuer intensivement d’équiper la Senelec, qu’il a fini de relever, en matériels dernier cri et des centrales à la dimension des ambitions du Président Macky Sall. Le chef de l’Etat a su ainsi mettre l’homme qu’il faut à la place qu’il faut et au bon moment. C’est le moins que l’on puisse dire. Le meilleur est donc presqu’arrivé, grâce au choix fait sur l’ingénieux et combattif enfant de Dagana.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here