Des nervis encore des nervis

Revoilà les nervis dont les agissements au Fouta avaient défrayé la chronique. La section communale Pastef de la commune de Patte D’oie a alerté hier, dans un communiqué, sur la présence de nervis devant le domicile Maïmouna Dièye. Il s’agit, à leurs yeux, d’une tentative d’intimidation contre la coordinatrice de la section communale et présidente du Mouvement national des femmes patriotes. Pastef de la Patte D’Oie tiendra pour responsable l’Alliance Pour la République (APR) de tout ce qui en découlera, tout en réitérant sa volonté manifeste de résister face à l’oppression.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here