Idrissa Seck, le grand perdant du mécontentement des Sénégalais

Arrivé 2ème à l’issue de l’élection présidentielle de 2019, Idrissa Seck a rallié le camp présidentiel avec rang de 3ème personnalité du Sénégal, en sa qualité de président du Conseil économique, social et environnemental. Un « strapontin » dont le goût de « lait caillé » pourrait se muer en celui de piment. Car la vague de contestations qui a déferlé au-delà du Sénégal pour exiger la libération de l’opposant Ousmane Sonko et les libertés constitutionnelles, annonce comme des temps durs pour le régime de Macky Sall. Et quand celui-ci est décrié, son nouvel « allié » Idy ne peut être que dans le premier cercle des perdants. « Lui » qui nourrit depuis la première alternance de l’an 2000 le « rêve » de « devenir Président » de la République du Sénégal. C’est sans doute ce que sentant, Idy a renoué avec le silence dans lequel il pourrait bien et longtemps s’emmurer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here