Inhumation de Sidy Lamine: Cheikh Niasse échappe au lynchage à Léona Niassène

« Soul Sa Baay, Soul Baayou Diambour, Bagn Koula Soul ! » Dans les chaumières et autres coins feutrés de Dakar, c’est l’amer sentiment laissé par les agissements d’Ahmed Khalifa Niasse depuis l’annonce du décès de son frère. Débarqué à Dakar 24 heures après l’annonce de la disparition de Sidy Lamine Niasse, le « roi du palais Ahmadiyana » a chamboulé tout le programme dressé par le fils aîné de Sidy Lamine pour enterrer son père au cimetière musulman de Yoff, conformément aux volontés du défunt. Cheikh Niasse, seul contre tous, a tant bien que mal tenté de résister mais, face à la pression, il a lâché du lest.

Ahmed Khalifa Niasse était épaulé par les deux familles (de Léona et de Médina Baye). Au forceps, il a réussi son coup même si, dans la foulée, il fait part de son souhait de ne pas être enterré à Kaolack, le jour de sa disparition. Paradoxal, non ? Malgré la souffrance de perdre un père, un époux, la famille de Sidy Lamine n’a, à aucun moment, été ménagée, comprise… Comme si la douleur de voir le père, là, inerte, ne suffisait pas, il fallait en rajouter une couche. Cheikh Niasse, qui a finalement accepté que son père soit inhumé à Kaolack, a suivi la dépouille jusqu’à sa dernière demeure. Là non plus, il ne sera pas épargné par les brimades de la part de son oncle et des fidèles. Après l’inhumation qui s’est déroulée dans une totale confusion, Me Cheikh Niasse a été exfiltré de Léona Niassène par les éléments de la Brigade d’intervention de la police (BIP) qui l’ont conduit au commissariat de Kaolack où un véhicule l’attendait pour le ramener à Dakar.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here