PRODAC: les preuves de Birahim Seck qui accablent Mame Mbaye Niang

La réponse de Birahim Seck n’a pas tardé après les moultes justifications sur le scandale financier du Programme National des Domaines Agricoles(PRODAC) de l’ancien ministre de la Jeunesse de l’emploi et de la construction citoyenne dans l’émission grand jury .

« Monsieur le Ministre Mame Mbaye Kan Niang, votre ordre de service illégal de quatre lignes n°0000151/MEJCC/SG/CAB/SP, signé le 24 mars 2016 a déclenché le carnage financier.
. Monsieur le ministre Mame Mbaye Kan Niang, vous êtes bien cosignataire de la Convention de financement avec Locafriqiue de Khadim Ba.Monsieur le ministre Mame Mbaye Kan Niang, vous êtes bien signataire aussi du contrat technique en date du 20 Aout 2015« , a laissé comprendre M. Seck du Forum Civil.

Plus loin, Biram revoie également le Ministre Mame Mbaye Kan Niang à l’article 2 du contrat qu’il avait signé : « LOCAFRIQUE s’engage à payer, pour l’exécution des Ouvrages, le montant de Vingt-neuf milliards six cent millions cinq cent trente-six mille (29 600 536 000) francs CFA TTC. Ce montant n’est pas sujet à augmentation».

Poursuivant ces explications, ce dernier d’ajouté que pour « 1/4 dac, plus de 14 milliards  FCFA sont décaissés, presque la moitié de l’enveloppe prévisionnelle. Même en vous accordant l’autorisation de contracter une entente directe (illégale), l’ARMP dit ce qui suit : « l’autorité contractante (MEJCC) n’a pas fourni les arguments prouvant que seule l’entreprise ciblée (Green 2000) est en mesure de répondre à ses besoins » voir : décision n°198-15/ARMP/CRD du 15 juillet 2015. » a t-il déclaré sur sa page facebook.

Senego

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here