Corruption à l’Iaaf : Lamine Diack dément L’Équipe

« Mon fils faisait du lobbying. J’aurais dû le surveiller… ». Ces propos prêtés à Lamine Diack sont rapportés par L’Équipe qui a parcouru le procès verbal de l’audition de l’ex-président de l’Iaaf  par le juge Renaud Van Ruymbeke.

Selon Source A, Diack-père nie avoir tenu ces propos chargeant son fils Pape Massata Diack. Le journal parle d’acharnement de l’auteur de l’article, Marc Ventouillac, le Rédacteur-en-chef de l’Équipe.

« Ce dernier a l’habitude d’écrire sur l’ancien président de l’Iaaf, Lamine Diack, et son fils Massata. Depuis 2014, il publie des articles à charge contre eux », poursuit Source A.

Membre de la Commission presse de l’Iaaf durant 4 ans (2011-2015), Marc Ventouillac est également très ami à l’actuel patron de l’instance de gestion de l’athlétisme mondial.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here