RACHAT DE TIGO

Xavier Niel veut casser les prix pour redonner du pouvoir d’achat aux Sénégalais – Il promet de lancer un réseau 4G

Pour l’heure Orange et sa filiale Sonatel détiennent 50% du marché sénégalais et sont les seuls à proposer de la 4G, ils visent 50% de couverture de la population en 2018.

Rapporté vendredi dernier, Xavier Niel et ses deux partenaires, Teyliom du milliardaire Yerim Sow et Sofima d’Axian ont pris le contrôle du deuxième opérateur mobile du pays, Tigo, après une bataille qui aura duré 9 mois.

Le président Sénégalais Macky Sall a finalement signé un décret permettant la cession de l’opérateur. Celui-ci doit encore être publié dans le journal officiel sénégalais mais l’opération devrait être finalisée dans les prochains jours, rapporte aujourd’hui Les Echos. La question était également de savoir comment le consortium a pu retourner la situation à son avantage alors qu’un autre décret signé en août dernier par le chef d’Etat empêchait le trio de racheter Tigo. Selon une source proche du dossier, l’Etat a reçu « des assurances sur des investissements dans l’amélioration du réseau de plusieurs dizaines de milliards de francs CFA », soit plusieurs dizaines de millions d’euros, peut-on lire dans les colonnes du quotidien.

Autre information, Xavier Niel, Teyliom et Sofima ont fait la promesse de lancer un réseau 4G, Arlésienne de Tigo pour le moment qui propose de la 3G et 3G+, mais aussi de redonner du pouvoir d’achat aux Sénégalais en cassant les prix.

De quoi chambouler le marché et contrecarrer les plans d’Orange et sa filiale Sonatel qui détient 50% des parts de marché sur le mobile dans le pays. Cette dernière a d’ores et déjà anticipé l’arrivée du patron de Free en réduisant ses tarifs de 20% à deux reprises. Selon son directeur général Alioune Ndiaye, «Xavier Niel n’aura pas autant d’espace économique qu’en France.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here