Scandale mairie Ziguinchor : Abdoulaye Baldé n’entend protéger personne

Le maire de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé, a réagi à la suite d’arrestations de ses agents municipaux, impliqués dans un deal d’attribution de titres, alors qu’ils n’en ont pas le droit, ni la compétence. Aliou Diemé et Souleymane Signaté respectivement agent voyer et chef de la division de recettes de la fiscalité, sont sous les verrous. Mais Baldé se veut net et clair : «Je ne défendrai personne et ne soutiendrai personne».

 

Pour que nul n’en ignore

Pour la petite genèse, l’édile de Ziguinchor a tenu à rappeler qu’il avait même rédigé et paraphé une lettre circulaire en la date du 05 juillet 2019 pour alerter sur le comportement inélégant de certains agents municipaux dans le périmètre de la ville. Une lettre circulaire qui était adressée au gouverneur de la région, au préfet du département de Ziguinchor, au procureur de la République, au président du Tribunal d’instance, au colonel commandant de la légion de la gendarmerie, au commissaire de police, au commissaire de la BMS, au bureau municipal, au Secrétaire général municipal, aux chefs de services de la commune, à la RPM et au bureau des archives de la mairie.

Relent de fraudes actées

«Il m’est revenu à plusieurs reprises, que des élus ou des agents municipaux procéderaient à des spéculations de toutes sortes, à l’établissement et à la délivrance d’actes, dont ils n’ont ni la compétence et ni les prérogatives», informe le maire Abdoulaye Baldé dans sa lettre circulaire.

Avertissement

«Il me plait à cet égard, de rappeler que les pouvoirs du maire, ainsi que la délégation de ses attributions, sont strictement encadrés par la loi 2013-10 du 28 décembre 2013 portant Code général des Collectivités territoriales, notamment en ses articles 106 à 117. Tout acte pris en dehors de ce cadre légal et réglementaire, demeure nul et non avenu. Par conséquent, toute personne qui s’adonne à ces pratiques, qui établit ou délivre des actes sans en être habilitée, et en violation de ces dispositions, engage sa propre responsabilité pénale et répondra de ses actes devant les autorités judiciaires du pays», a conclu le député-maire de Ziguinchor dans ladite lettre.

Faits accomplis

Comme quoi, le premier magistrat de la ville de Ziguinchor a été prévoyant et comme un prédicateur, il semble bien avoir vu venir ce scandale qui a été commis par ses propres agents.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here