Emmerson Mnangagwa officiellement investi président d’un « nouveau » Zimbabwe

Le président du Zimbabwe Emmerson Mnangagwa a prêté serment dimanche en appelant ses compatriotes à tourner la page des élections, jugées frauduleuses par l’opposition, et à se mettre au travail pour redresser tous ensemble son économie en ruines.

En signe d’apaisement, le nouveau maître du pays a profité de son discours d’investiture pour annoncer une enquête sur la répression meurtrière, à ses yeux « inacceptable », de la manifestation post-électorale du 1er août, qui a fait 6 morts.

Emmerson Mnangagwa, âgé de 75 ans, a pris la tête du Zimbabwe, en novembre dernier, après la démission de Robert Mugabe, lâché par l’armée et son parti, la Zanu-PF, parti toujours au pouvoir.

C’est, en effet, en tant que candidat de la Zanu-PF que l’ancien vice-président a été proclamé vainqueur de l’élection présidentielle du 30 juillet avec 50,8 % des suffrages contre 44,3 % pour son rival du MDC, Nelson Chamisa.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here