Enseignement supérieur : le ministère remet aux universités du Sénégal des imprimantes 3D.

Le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche dans sa politique d’amélioration des conditions d’études des étudiants du Sénégal a procédé à une cérémonie de remises de lots d’imprimantes 3D aux différentes universités du Sénégal. Après une présentation détaillée des outils remis lors de la présente cérémonie le porte-parole des universités a exprimé leur satisfaction pour ce matériel de dernière génération qui peut être profitable à tout le monde.
La salle de conférences du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche a accueilli la cérémonie de remise et de réception de nouvelles imprimantes (3 D) destinés aux différentes universités du Sénégal. Présider par le ministre lui-même cette cérémonie a été l’occasion pour les  bénéficiaires notamment, l’UCAD, l’UGB, l’Université de Bambey,de Thiès, de Ziguinchor, l’École polytechnique de Thiès, et même l’Université virtuelle du Sénégal, d’exprimer leurs satisfactions avec
l’acquisition de ces imprimantes 3D.  Seydina Moussa Ndiaye, présente ce matériel comme des outils capables de produire des objets au quotidien et peuvent être utilisés de manière productives. Il informe de la finesse de ces machines avec 1,2m de taille possédant ainsi la possibilité d’insertion de cartes cims.
Selon monsieur Ousmane tiaré, porte-parole des universités présentes à la cérémonie, cette technologie de pointe vient à point avec la possibilité pour les étudiants, de se perfectionner et d’entrer pleinement dans l’avancer de la science avec plusieurs prouesses, désormais possible. Il remercie le ministère pour la remise de ces outils modernes permettant aux étudiants de pratiquer et d’être au diapason de la science pouvant permettre aux artisanats et aux populations locales à proximité de nos universités, d’entrer en droite ligne avec des projets existant déjà dans nos universités.
Le ministre Mary Teuw Niane satisfait de ces acquisions, demande qu’il soit utilisé a bon escient. Il rappelle dans son discours que ces outils ne seront pas simplement bénéfiques aux scientifiques mais à tous les étudiants même aux littéraires avec la possibilité de produire des objets dans le cadre des arts graphiques et numériques.

Adja diallo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here