Fausses accusations contre GFM : Les mises en garde de la Direction générale

es personnes mal intentionnées ont prêté, ce samedi 23 février sur les réseaux sociaux, au Groupe Futurs Médias, principalement à sa chaîne de télévision TFM et sa radio RFM, des intentions malveillantes relatives au scrutin de l’élection présidentielle du dimanche 24 février 2019.

Dans un communiqué rendu public, « GFM dénonce avec vigueur ces déclarations mensongères et légères d’une absolue gravité et tiendra pour responsables les auteurs, de toutes formes de violences et dommages matériels avérés  contre ses journalistes, caméramans, photographes et techniciens ».

IGFM

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here