Insécurité sur l’autoroute à péage : C’est la mort à grande vitesse

La mort de Papis de Gelongal, fauché sur l’autoroute à péage, remet en surface le débat afférent à la sécurité de ce qui est présenté, en grande pompe publicitaire et propagandiste, comme la plus grande prouesse infrastructurelle du Sénégal moderne. Par quelle négligence on a pu laisser un troupeau de vaches divaguer sur cette autoroute ? Cela, au milieu des ténèbres dignes du Moyen-âge. Même pas d’électricité, alors que la multinationale française Eiffage se retrouve avec le beurre, l’argent du beurre et la femme du fermier. Il arrive que des agresseurs et autres malfrats investissent les lieux. Mérite-t-on plus de respect ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here