La Russie aux États-Unis : l’activité militaire sur la péninsule coréenne doit cesser immédiatement

Le ministère russe des Affaires étrangères a déclaré jeudi qu’il voulait que les Etats-Unis arrêtent immédiatement toute activité militaire dans la péninsule coréenne.

Alors que Pyongyang et Séoul sont actuellement en train de régler diplomatiquement leurs différends, Washington met en œuvre une nouvelle série d’exercices militaires dans la péninsule cette semaine, ce qui, selon la Russie, n’est pas très utile à la cause de la paix dans la région. Pourquoi envisager, pratiquer et répéter le conflit militaire si votre intention est la paix ?

Le ministère russe des Affaires étrangères a déclaré jeudi que les exercices militaires américains sur la péninsule coréenne agissaient plutôt comme un obstacle au renforcement des pourparlers de paix entre les nations, appelant Washington à mettre fin à ses activités militaires dans ce pays.

Les Etats-Unis et la Corée du Sud reprennent ce mois-ci des exercices militaires conjoints.

RIA a cité le ministère des Affaires étrangères disant que de tels jeux de guerre ne contribuaient pas à réduire les tensions dans la péninsule coréenne.

Pour ces exercices Foal Eagle, les États-Unis engagent plus de 20 000 soldats, et la Corée du Sud plusieurs centaines de milliers, selon le Pentagone. Les États-Unis s’entrainent régulièrement au combat contre les forces nord-coréennes tout au long de l’année, car ils soutiennent que la Corée du Nord, en construisant ses forces armées, constitue une menace pour les États-Unis et leurs alliés.

Pendant ce temps, la Corée du Nord investit massivement dans son développement militaire, car elle considère les bases américaines, le matériel, le personnel et les exercices réguliers contre et autour de lui comme une menace militaire potentielle. Il semble donc que les deux parties alimentent le feu avec de l’essence. Maintenant que la Corée du Nord agit comme si elle voulait mettre fin à ce cercle vicieux et élaborer une sorte de pacte de paix, les États-Unis et la Corée du Sud poursuivent les actions qui continuent de créer des problèmes qui continuent d’attiser les tensions.

Kim Jong Un s’est récemment rendu à Beijing pour instaurer un climat diplomatique avec la Chine, que la Russie considérait avec bienveillance comme un progrès vers une meilleure atmosphère dans la région. Pendant ce temps, les États-Unis regardaient avec désapprobation la perspective de relations se déroulant sans leur permission ou leur bénédiction. Cependant, une rencontre a été prévue entre Kim et le président sud-coréen Moon Jae-In. Une rencontre est également en cours entre le président américain Donald Trump au mois de mai, mais, pour l’instant, n’a pas reçu de confirmation de Pyongyang.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here