L’affaire Auchan et la stratégie de l’esquive d’Alioune Sarr

Que les sollicitations viennent des médias ou d’activistes de la société civile comme  le mouvement «France dégage», qui eux sont virulents, Alioune Sarr  refuse à lâcher un mot. Il ne veut discuter des conditions d’installation de Auchan  avec personne. Pourtant, nous estimons que la question est si importante pour que ce silence pesant et assourdissant continue de régner. Etant en démocratie les gouvernants n’ont-ils pas un devoir de  rendre compte aux gouvernés ? Et si le pouvoir se fait le porte-étendard de la bonne gouvernance et transparence, n’est pas là une belle occasion de le prouver ? Ne pas le faire laisse penser qu’il y a anguille sous roche comme le soupçonnent des citoyens ordinaires. Cette absence de la parole officielle laisse libre cours à l’imagination de chacun, à la spéculation et à la rumeur. Cette parole officielle devait  être entendue afin de fournir les informations pouvant aider le citoyen dans la formation de sa propre opinion.

Si tout au moins, le ministère n’a pas l’intention d’affronter les médias ou les acteurs de la société  civile, au moins, il peut tout de même publier des documents officiels qui montrent  clairement les conditions d’installation de Auchan Retail Sénégal : quels sont les termes de l’accord ? Qu’est-ce que le Sénégal gagne ? Combien de taxes paient Auchan ? Qu’est-ce qui est reversé aux municipalités ? La réponse à ces différentes questions est importante pour que les Sénégalais comprennent et aient des éléments d’appréciation. Autrement les suspicions vont continuer,  la spéculation  sera insistante.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here