Mahammad Boun Abdallah Dionne : « Karim Meissa Wade s’est maintenant inscrit… »

« Tel père, tel fils…« , reste convaincu Mahammad Boun Abdallah Dionne qui s’adressait à Abdoulaye Wade. Il était venu présider le congrès d’investiture du candidat Macky Sall par le « mouvement Alsar de Mamadou racine Sy. Il n’a pas manqué de s’en prendre à Karim Wade.

Le Premier ministre, lors de cette rencontre, a soutenu que Karim Meissa Wade s’est maintenant inscrit. Ce qui ne semble pas vraiment l’impressionner car, rappelle-t-il qu’ « il n’est pas le premier à insulter le Président Macky Sall. Son père l’avait aussi insulté. Mais, il n’en sortira pas victorieux…« , laisse-t-il entendre.

Boun Abdallah de poursuivre ses piques envers Karim Wade et Ousmane Sonko : « Il y a certains vrais-faux candidats qui sont entre Facebook et Qatar et qui n’ont pas de programme. Pire, ils passent maintenant tout leur temps à insulter (…) Chaque jour, vous entendez une lettre adressée à… Ils ont écrit à toute la planète pour diaboliser le président Macky Sall. Ils n’ont qu’à dire ce qu’ils ambitionnent pour le Sénégal et la population sénégalaise.

Ceux qui ont des programmes n’ont qu’à le montrer. Mais nous n’empêchons à personne de prendre part au combat. Que le meilleur gagne. C’est ce que nous disons. Celui maintenant qui a des problèmes avec la justice de son pays, c’est son problème. Ce n’est pas le problème du président Macky Sall. Ce n’est pas le président Macky Sall qui a choisi des candidats. C’est le Conseil Constitutionnel qui choisit les candidats à l’élection présidentielle du 24 février 2019. Donc, on n’a pas besoin de ce tintamarre. »

Pour lui, « actuellement, on est à l’étape du candidat à la candidature. Le moment venu, le Conseil Constitutionnel publiera la liste officielle des candidats. Mais, ‘’Satieu ndeund yomba na mais fokoye teuguè mo diafé’’.

Mahammad Boun Abdallah Dione va même jusqu’à affirmer avoir lu, samedi dernier, à Abuja, « le vrai-faux candidat du Qatar qui a changé de registre, ce, en s’inscrivant désormais sur celui de l’injure (…) Quiconque a lu la lettre qu’il a écrite, sait qu’elle ne contient que des injures (…) Nous ne sommes pas sur le mode injures. Ceux qui sont dans le mode injures ont tort.

Nous, nous sommes sur le mode propositions avec les réformes qui seront entreprises par le Président Macky Sall pour que son pays, debout, puisse aller de l’avant. Pape Racine, le Président vous remercie parce que ce que vous venez de faire, beaucoup de candidats à la candidature ne peuvent pas le faire…«

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here