Pétrole au Sénégal Mohamed Dia- : « Tout ce qui brille n’est pas de l’or »

Mohamed Dia, consultant bancaire, fait la radioscopie de ce que le Sénégal pourrait tirer de son pétrole face aux contractants en charge d’exploiter le sésame.

De 0 à 5000 barils par jour, l’Etat du Sénégal recevra 26% des parts contre 74% pour le contractant, de 50,001  à 100.000 barils par jour, l’Etat du Sénégal recevra 31% des parts contre 69% pour le contractant, de 100.001 à 150.000 barils par jour, l’Etat du Sénégal recevra 36% des parts contre 64% pour le contractant, de 150.001 à 200.000, l’Etat du Sénégal recevra 41% des parts contre 59% pour le contractant et au-delà de 200.000 barils par jour, les deux parties se partageront les parts à raison de 50% pour chaque partie. Il faut tenir en compte qu’un baril équivaut à 159 litres. Le Tchad qui est 10eproducteur en Afrique produit 120.000 barils par jour plus ou moins ce que le Sénégal pense produire.(…).Pour le consultant Mohamed Dia, tout ce qui brille n’est de l’or et l’or noir découvert chez nous autres sénégalais

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here