Pour affaiblir Y’ en à marre : L’État chasse Enda Lead Afrique du pays

Allié stratégique hier de Y’en à marre, aujourd’hui, le Président Macky a changé de fusil d’épaule sur ce mouvement qui aura pourtant contribué à son avènement à la tête du pays. Pour ce faire, le ministre de l’intérieur a sommé Enda Lead Afrique  partenaire de Y’en à marre de cesser toute activité en terre Sénégalaise.

« C’est une information avérée, confirme le directeur exécutif de l’Ong, Moussa Mbaye Guèye, joint par téléphone. Ils ont dit qu’on fait des opérations de financement irrégulières pour une association. Ils n’ont pas précisé que c’est Y’en a marre. »Guèye ajoute : « Ils ont demandé une cessation immédiate de nos activités, alors qu’on a plusieurs projets en cours.  Nous travaillons dans tout ce qui est autonomisation économique des femmes. Nous travaillons dans le secteur extractif, dans la justice sociale et fiscale. Y en a marre, c’est une partie du travail que nous faisons. »Lead a entamé des concertations à l’interne pour voir la conduite à tenir. Mais son directeur exécutif ne cache pas sa surprise. »C’est effarant de tomber sur ça, s’exclame-t-il. Mais on avisera. On a déjà avisé ceux avec qui nous travaillons. On prendra les dispositions pour la suite, parce qu’ils ont fait exprès de nous le notifier un vendredi, sachant que nous ne pourrons pas réagir  aujourd’hui. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here