Sénégal : État de droit ou État de Pouvoir ?

La maturité vient avec l’expérience et non avec l’âge . Il vaut mieux viser la perfection et la manquer que viser la médiocrité et l’atteindre. Il faut que l’école nouvelle et l’enseignement nouveau concourent à la naissance de #Patriotes et non d’apatrides .
Il ne faut jamais renier ses racines, elles font parties de nous. Les reniers, c’est se renier soi même. La démocratie ce n’est pas la rue.

Le Sénégal n’est pas malade, mais maladies inconnues sont étrangères au Sénégal.
Étre Maire d’une Capitale Africaine, une fonction à haut risque.  Victime de l’arbitraire d’un système qui l’a injustement radié de son emploi d’Inspecteur d’Impôt et Domaines , des esprits rétrogrades et retors. Aujourd’hui, il vient de leur administrer une belle leçon de la vie en leur prouvant que son combat est uniquement au service d’un Sénégal libre démocratique, économiquement et politique.

Sonko n’est pas un politique que nourrit la Politique, mais un Charismatique au sens éthique le plus élevé a administré une leçon d’humilité et de générosité à tous les hommes 《le don de soi, un acte pas des paroles 》.

Les générations Charismatiques avant nous ont eu la sagesse de comprendre que l’isolationnisme et l’État de belligérance sont une voie sans issue.
Il est temps de réformer les règles de la gouvernance économique et financière pour contribuer à la mobilisation des #ressources pour le financement du développement.
Dans un monde d’interaction et d’interdépendance, la paix, aujourd’hui plus que par le passé, n’est pas seulement l’absence de Sonko.

La paix, c’est aussi la préservation des ressources Sénégalaise dont la raréfaction accentue les risques de  » crises internes et de conflits  » .

Nous ne pouvons accepter que les politiciens soient eux – mêmes victimes.
Le Sénégal se veut partie prenante d’un présent qui tienne compte de ses intérêts et besoins d’émergences, par des partenariats rénovés et mutuellement avantageux.
A cette fin, il est temps de donner au Sénégal la place qu’elle mérite en « Démocratie  » , et qu’elle réclame dans le consensus politiciens .

Je vous remercie de votre aimable attention.

Vive les Membres du Ndawi Askan wi ( PASTEF ) et bonne continuation.

Mr Diédhiou Djibril

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here