Farba Ngom recadré par les jeunes de Me Alioune Badara Cissé

Le Mouvement ABCJAIME se désole des déclarations faites à l’encontre de leur parrain et mentor, Me Alioune Badara CISSE, Médiateur de la République, à la suite de la conférence publique qu’il animait le 24 février 2018 sur « le Médiateur de la République face aux interpellations citoyennes ».

Pour écarter toute équivoque sur les intentions qu’on prêterait au Médiateur de la République, il urge de rappeler le rôle de cette autorité administrative indépendante, garante de l’Etat de droit et des valeurs républicaines par excellence.

Cette institution, créée par une loi n°91-14 du 11 février 1991 instituant un médiateur de la République abrogée par la loi n° 99-04 du 29 Janvier 1999, a pour mission principale de veiller à la bonne adéquation entre le fonctionnement de l’Administration et les droits des citoyens. En outre, l’article 2 de la même loi stipule qu’il a une « mission générale de contribution de l’environnement institutionnel et économique de l’entreprise, notamment dans ses relations avec les administrations publiques ou les organismes investis d’une mission de service public ».

Ainsi, le Médiateur de la République, en relevant les dysfonctionnements de l’administration qui portent atteinte aux droits des administrés lors de cette conférence, était dans son rôle de défenseur des droits des citoyens au sens des articles 1, 2 et 9 de la loi de 1999.

Son indépendance est justifiée par le fait qu’il ne peut être d’aucun bord. Les articles 3 et 6 de la loi de 1999 confortent cette indépendance, en ce qu’il ne reçoit d’instruction de personne et ne peut être poursuivi, recherché, arrêté, détenu ou jugé à l’occasion des opinions qu’il émet ou des actes qu’il accomplit pour l’exercice de sa mission. Ce qui implique qu’il soit à équidistance de l’Etat et des citoyens et ne s’intéresse aucunement à la politique politicienne. Seule la Politique au sens de l’Administration équitable, juste et efficiente de la société est au cœur de ses préoccupations.

Ceux qui persistent à interpréter les déclarations du Médiateur de la République, devraient revoir ou étudier la loi n 99 -04 du 29 janvier 1999 qui organise l’institution du Médiateur de la République.

La seule vérité est que cette Médiateur veut être une vraie institution de défenseur des droits des citoyens.
Le Médiateur de la République veut plus que tout, apaiser le climat social pour un Sénégal de valeurs républicaines et d’état de droit garantis.

Pour la coordination du mouvement Abcjaime
Fait à Dakar, le 6 mars 2018

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here