Reprise des écoles « Yawuz Selim » par « Maarif » : L’ambassade de Turquie suspendue à une décision de l’Etat Sénégalais

Nilgün Erdem Ari, Ambassadeur de la Turquie au Sénégal sur le cas Yawuz Selim, a indiqué  que le transfert de l’école à « Maarif » se fera avec le ministère sénégalais de l’éducation nationale. Elle animait une conférence de presse cet après-midi en compagnie de Mahmut M. Özdil   Membre du conseil d’administration, dépêché pour l’occasion.
« Le cursus lorsque nous rependrons l’école ne va pas changer. Nous travaillons avec le ministère sénégalais de l’éducation pour le transfert de l’école. Avec la coopération de toutes les autorités sénégalaises, y compris le ministère de l’économie qui est en charge de la reconnaissance de la fondation en tant qu’utilité publique au Sénégal. C’est tout un appareil étatique qui travaille dessus, et bien sûr la Turquie » a dit la diplomate.
Pour la reconnaissance de la Fondation « Maarif » a rappelé Madame Ari, la demande a été faite depuis longtemps au ministère de l’économie qui a transféré à la Cour suprême pour avis favorable, « et nous attendons une réponse positive sur ce sujet. Et cela va débloquer tout et le transfert technique se fera rapidement » a-t-elle poursuivi.
L’Ambassadrice de la République Turque a aussi fait savoir en ce qui concerne la qualité des enseignements, que l’« on ira de la qualité pour plus de qualité » a-t-elle promis.
« Ces écoles-là ont été gérées jusqu’à maintenant par une association, la fondation est à but non lucratif. Elle va être gérée de façon transparente. On ne va pas faire de gain, l’essentiel pour nous est de faire plus et mieux ».
Pour finir, l’Ambassadrice n’a pas manqué de jeter une pierre dans le jardin de « Yawuz Selim » qui selon elle, est une organisation terroriste, qui s’est infiltrée depuis des années dans le système en Turquie par la voie de l’éducation, et dans le système mondial.
« Nous avons des preuves concrètes sur ce qui s’est passé, et je vous assure qu’elles ont été aussi transférées aux autorités sénégalaises. Ce qui est dangereux au niveau national, l’est aussi au niveau international. Cette école, ce sont les branches de cette organisation qui par l’aide au développement des pays étrangers, s’est installée par le biais de l’éducation » a-t-elle assuré.
M. Özdil, membre du conseil d’administration de « Maarif » a rassuré sur le futur de l’école. « Sa fermeture cela n’est pas notre objectif. On ne comprend pas pourquoi on parle de fermeture, on est une fondation qui a pour but d’ouvrir des écoles et aussi améliorer les enseignements » a-t-il noté.
« La Turquie a une grande expérience dans le domaine de l’éducation, et Ankara est prêt à partager ses expériences dans le domaine de l’éducation. C’est une fondation que nous allons implanter, et qui a beaucoup de moyens pour fournir un service public de qualité », a conclu l’avocat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here