CM-2018 : L’Islande crée la sensation en accrochant l’Argentine

Révélation de l’Euro 2016, l’Islande a de nouveau créé la sensation en accrochant l’Argentine (1-1), dans une rencontre qui a vu Lionel Messi manquer un penalty.

Le match : 1-1

Sensation de l’Euro 2016, où elle avait atteint les quarts de finale pour ses débuts dans l’épreuve (2-5 face à la France), l’Islande a créé la première grande sensation de cette Coupe du monde. Pour le premier match de leur histoire dans un Mondial, les Nordiques ont accroché l’Argentine (1-1), un des grands prétendants à la victoire finale.

En panne d’inspiration, sans ligne directrice, sans liant collectif, l’Albiceleste ne méritait pas mieux, à l’Otkrytie Arena de Moscou, face à cette toujours plus surprenante équipe islandaise, à la défense et au jeu direct toujours aussi efficaces et perturbants pour l’adversaire.

Sous les yeux de Diego Maradona, logiquement de plus en plus inquiet au fur et à mesure de la rencontre, la formation de Jorge Sampaoli a pourtant ouvert le score sur un bijou de Sergio Agüero, auteur en pivot d’une frappe puissante sous la barre (1-0, 19e).

Mais les Islandais, qui avaient manqué le coche par Bjarnason après une passe dangereuse de Rojo pour Caballero (9e), se sont montrés bluffant de sérénité et ont égalisé quatre minutes plus tard par Finnbogason (1-1, 23e).

La suite ? L’Argentine a tenté de mettre la pression en bafouillant son football, l’Islande aurait pu faire encore plus mal sur certains contres, et, surtout, Messi a eu une occasion en or de soulager son pays.

Mais la Pulga a raté son penalty (64e), et si le vice-champion du monde a encore buté sur un excellent Halldorsson, héroïque sur un centre-tir de Pavon (84e), il n’est pas parvenu à faire craquer l’équipe du pays le moins peuplé du Mondial (330 000 habitants).

Devenu le joueur le plus capé de l’Argentine devant Javier Zanetti (144 capes contre 143), Javier Mascherano aurait préféré meilleur résultat pour fêter son record. Car l’Argentine n’a plus le droit à l’erreur contre la Croatie, jeudi, sous peine de connaître une terrible désillusion. L’Islande, de son côté, continue ses miracles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here