Taux de croissance du PIB: La Banque Mondiale dément les chiffres du gouvernement

Après l’Agence nationale de la statistique et de la démographie qui a revu à la baisse le taux de croissance du Produit intérieur brut (Pib) de l’année 2016, c’est au tour de la Banque mondiale.

Au fait, selon les dernières statistiques de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd), en 2016, la croissance du PIB réel s’est établie à 6,2%, après à 6,4% un an auparavant. Or, selon le ministre de l’Economie, il s’était établi à 6,5%. Et dans son rapport intitulé ‘’Perspectives économiques mondiales’’ publié hier, l’institution indique que la croissance du Pib au Sénégal est de 6,8% en 2017. Ce qui réduit les 7,2% annoncés dernièrement par les services du ministère de l’Economie, des Finances et du Plan.

Il faut noter que la hausse subite de ce taux avait inquiété les économistes présents lors de l’atelier sur la présentation des agrégats macroéconomiques du pays, le 13 mars dernier. Toutefois, le Directeur de la prévision et des études économiques du MEFP, Serigne Moustapha Sène qui avait lui-même annoncé ce taux pour la première fois, avait soutenu : ‘’ce ne sont pas des chiffres qui ont été inventés. Ils reflètent la réalité’’. Ainsi, pour atteindre 7% de croissance, selon les précisions de la BM, il nous faut encore deux ans. C’est-à-dire en 2020.

Dans  son document, l’institution indique que le taux  de croissance du Pib du Sénégal est de ‘’6,8 en 2017’’, le même en 2018 et 2019 et sera de ‘’7,00 en 2020’’. En Afrique subsaharienne, d’après les projections de le BM, la croissance régionale se consolidera pour atteindre 3,1% en 2018 et 3,5% en 2019. Mais, elle restera en deçà de sa moyenne sur le long terme.
Avec Enquete Quotidien

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here