Baye Ciss, sa richesse l’a aveuglé

Inconnue de la majorité des Sénégalais il y a moins d’un an, Baye avait débarqué dans son Kaolack natal avec un projet chiffré à des milliards. Mais si celui-ci tarde à prendre forme, M. Ciss se signalera dans la scène politique de la capitale du Bassin arachidier. Il ambitionnerait d’en être le maire. Mais pourvu que les populations soient dupes. Car Il n’y a pas célébré son médiatisé et incompréhensible « anniversaire ». C’est dans sa résidence des Almadies de Dakar qu’il l’a organisé, avec faste. Autour de lui, une majorité de laudateurs. On lui a même offert à l’occasion un cheval, acheté à deux millions de nos rares francs ; tandis que le Saloum s’enfonce dans la pauvreté et que de plus en plus des familles de l’intérieur du Sénégal sont presque confrontées à la famine et que leurs animaux domestiques meurent en nombre depuis le début de cet hivernage. Les Sénégalais esseulés et inquiets, Monsieur lui se la coule douce et dilapide l’oseille ! Ainsi donc Baye Ciss est comme aveuglé par sa richesse. Mais à plus de cinquante ans, un prétendu Musulman doit fêter son anniversaire autrement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here