Daby, ses « rastas » enterrés à Rebeuss

La voix du Fouladou a connu les rigueurs carcérales. C’est à Rebeuss que furent coupés les dreadlocks qui faisaient son charme. Heureusement que Daby, qui est une référence de la musique acoustique au Sénégal, ne s’y est pas éternisé. Le délit n’était pas si méchant et l’enfant de Kolda a des relations. Parmi elles, Bécaye Diop, qui était à l’époque ministre des Forces armées et maire de Kolda. Mais depuis, Daby tarde à mettre un nouveau produit dans le marché.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici