Fatou Fall, Flamboyant d’Afrique,  se prépare pour la Primature du Sénégal

Elle a été sacrée double beauté cette  année  2018 : Miss West Africa Sénégal, d’abord. Un titre de beauté, tant envié, qui décidera le promoteur panafricain wutang à amener Fatou Fall disputer le concours continental Miss Flambeau d’Afrique, qui fait saliver toutes les plus belles filles des pays d’Afrique. Fatou Fall raflera la mise, tout naturellement.

Il ne pouvait en être autrement, parce que cette liane est d’un père sénégalais, parti de bargny et d’une  mère native de l’Île Maurice.

La Métisse Fatou Fall était à l’aise au Cameroun, où se disputait le trophée continental, parce que sa plastique mise à part, la double Miss a une tête bien pleine : Bachelière à l’âge de 16 ans au Lycée Blaise Diagne après des études dans la commune de Yoff, elle a fait des Masters dans des domaines stratégiques bien divers : biologie animale,, défense sécurité en paix, droit des affaires. Présentement Miss Fall est en stage dans un Cabinet d’avocat et prépare une thèse en Sciences politiques.

C’est pourquoi elle était à l’aise plus que quiconque face au thème de cette année de Miss Flambeau : La beauté africaine au service du développement, de la solidarité et de la paix.

Debout sur son 1m77 pour un poids de 53 Kg, Fatou Fall aime lire et écouter la musique. Le « mafé », menu sous-régional  est son plat préféré.

Elle est studieuse et presque casanière, puisque cette jeune beauté ambitionne d’être de l’élite qui compte, parce que Fatou Fall se voit  futur Premier ministre du Sénégal.

Un acquis déjà en sa faveur : elle sait que « la pluie du matin n’arrête pas le pèlerin ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here