Le Docteur Abdourahmane Diouf alerte : « ils nous ont demandés 8 signatures, nous en avons déposé 22 fois plus »

Le porte-parole du Rewmi a alerté l’opinion nationale et internationale quant au sort que pourrait leur réserver les 7 sages du Conseil constitutionnel dans ce qu’il convient d’appeler le deuxième tour des parrainages. « Ils ont dit qu’il nous manquait 8 signatures. Notre mandataire en a déposé aujourd’hui (jeudi 3 janvier) 176, soit 22 fois le nombre demandé », a-t-il précisé avant de mettre en garde : « Mais celui qui a été capable de déclarer invalide plus 36 mille signatures sur la fiche d’un candidat peut tout aussi bien le faire pour nos 176 signatures. Mais nous les attendons de pied ferme et n’avons aucune crainte là-dessus »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here